La société Eurofil, filiale d’Aviva a récemment réalisé une enquête sur les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) et leurs usages en France. Les enquêteurs ont interrogé des utilisateurs mais aussi des personnes non averties et ont fait ressortir des préjugés sur ces nouveaux produits.

3% d’utilisateurs en France.

Si environ 1,5 million de personnes utilisent un véhicule électrique individuel, une personne interrogée sur deux dit connaitre au moins un NVEI. La trottinette est la plus connue (90%), suivi de loin par le hover-board (59%), succès au près des plus jeunes. Viennent ensuite la mono roue (56%), le gyropode (52%) et enfin le skate électrique reconnue par une personne sur 4.

17% des sondés se disent prêts à acheter un tel véhicule, ce qui représente une oportunité énorme pour ce jeune marché.

 

Beaucoup d’idées reçues.

82% des personnes sondées estiment que l’usage des NVEI est peu ou pas réglementé. Et ils ont raison. Mais les NVEI sont en pratique assimilé à des piétons, ce qui implique un usage possible sur les trottoirs, et l’usage autorisé d’écouteurs (appels, musique …) contrairement à ce que pensent 67% des sondés. 56% pensent également à tort que le port du casque est obligatoire.

La question de l’assurance

L’étude réalisée par une filiale d’Aviva s’intéresse bien sûr aux questions d’assurance. Là encore, les personnes interrogées se trompent globalement en pensant à 36% que les assurances habitation couvrent toujours les accidents de NVEI. Ce chiffre monte même à 45% parmi les utilisateurs.

 

L’étude complète est disponible sur le site d’aviva

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.