Les NVEI se multiplient dans les grandes villes, en particulier avec l’essor des trottinettes en libre ‑service. Cette acceleration des usage est malheureusement liée à une hausse des accidents et des vols. La question de l’assurance est donc centrale, celle-ci étant obligatoire. Voici quelques éléments pour vous aider à y voir clair

Vous n’êtes probablement pas couvert !

La possession d’une assurance lors de l’utilisation d’un NVEI est obligatoire et son absence est passible d’une contravention. Mais beaucoup d’usagers pensent, à tort, être assurés. Il faut en effet savoir que les assurances habitation ne couvrent presque jamais par défaut votre utilisation de NVEI. Il ne s’agit pas simplement des dommages potentiels causés à votre trottinette ou votre roue, mais également vos blessures ou même les dommages causés à une tierce personne ! Il est donc essentiel de se poser la question : suis-je vraiment assuré ?

Des trottinettes en libre-service, assurance non-incluse…

La plupart des services de trottinette disponibles sur les trottoirs des grandes metropoles ne fournissent aucune assurance ! La start-up Luko à mené l’enquête et les résultats sont affolants : sur 12 services testés, seuls 5 assurent effectivement leurs clients en cas d’accident.

Source : LUKO.EU

Il est donc essentiel de souscrire à une assurance. Si la plupart des assurances habitation proposent désormais une option payante spécifique, entre 4 et 15€, la jeune pousse française Luko propose une assurance spécifique à partir de 4,5 € / mois.

Une assurance qui n’empêche pas les bons comportements

Les assurances, pour vous couvrir en cas de sinistre, imposent quelques règles simple : respect du code de la route (on ne roule pas sur les trottoirs par exemple), véhicule avec des pièces d’origine, une vitesse non modifiée par rapport aux données constructeur et même souvent le port du casque (même si celui-ci n’est pas obligatoire d’après la loi.)

Dans tous les cas, roulez prudemment !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.