Si vous habitez à Lille, à Paris, ou comme nous à Lyon, vous avez peut-être aperçu des vélos verts fluo dans la rue. C’est Gobee bike, une filiale du géant chinois Alibaba, qui vient de déployer des vélos libre service sans station. Le système repose sur une application iOS et Android qui vous permet de récupérer un vélo, recharger votre compte et bien plus encore. Nous avons testé pour vous…

Devant la sortie du métro, une station Vélo’v (le Velib’ lyonnais) et juste à coté se trouve 3 vélos posés sur leurs béquilles. Ils sont beaux (ils sont neufs en fait) et sont également en libre-service !

Comment ça marche ?

Pour utiliser le service il faut s’inscrire (c’est assez rapide) et recharger son compte. 15 € de caution (restituable) et 5 € de crédit minimum. Si vous utilisez l’application iPhone, le rechargement via Apple pay est très rapide et j’en oublie presque les heures passées sur les bornes Vélo’v auparavant. Tout est fluide et je récupère mon vélo quelques secondes plus tard. La première impression est bonne.

Bon plan : lorsque l’application vous demande votre code parrain, entrez le code iTm7xm et bénéficiez de la première course offerte !

A l’utilisation, un sentiment de liberté

Je me lance. L’application me prévient qu’il est bon de conduire prudemment et de porter un casque. Un message apparaît “La première minute est gratuite pour s’assurer que le vélo fonctionne correctement”. Je n’ai pas besoin de me rétracter, car mon vélo tout neuf est en parfait état. Moi qui suis habitué au gros vélo public rouge, je suis soudain envahi par un sentiment de légèreté, c’est fluide et ça freine très bien.

Arrivé au bureau, la borne Vélo’v est pleine, comme souvent, mais je n’en ai pas besoin. Je passe devant et pose mon vélo au pied du bureau, le long d’un trottoir. L’application Apple Watch m’annonce que j’ai parcouru 2,5Km en 14 minutes. Le vélo se verrouille sur lui-même et ne nécessite pas de mobilier urbain pour être fixé. Si vous choisissez de vous garer en dehors de la zone de service, un employé se chargera de rapatrier le deux-roues dans le périmètre autorisé.

C’est parfait, mais…

Le service semble simple, efficace et sans faille. Notre experience était quasi parfaite (le vélo est mono-vitesse et c’est un peu déroutant mais c’est le seul défaut trouvé), mais plusieurs questions restent en suspend. On se demande par exemple comment la société va prévenir le vol (c’est léger et non fixé à un mobilier urbain) et comment la ville va gérer l’afflux de bicyclettes en ville si le fournisseur augmente son parc ou voit naître des concurrents par dizaines. On attends aussi de voir la qualité du vélo sur le long terme et la capacité de la société à entretenir le parc correctement.

En attendant on en retient un bilan extrêmement positif, et on vous invite à tester !

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.